IELTS : quel vocabulaire à connaître pour réussir ?

IELTS : quel vocabulaire à connaître pour réussir ?

L’IELTS est composé de quatre parties différentes (la compréhension écrite et orale ainsi que l’expression écrite et orale). Autant dire qu’un vocabulaire riche axé sur les thèmes clés de chaque élément de l’épreuve est indispensable. Bien entendu, pour les parties compréhension orale écrite, une solide maîtrise du vocabulaire pour les sujets les plus fréquents de l’examen (énumérés ci-dessous) sera primordial. Toutefois, c’est surtout dans les parties “expression écrite et orale” que vous aurez l’occasion de démontrer que vous savez manier avec précision un lexique riche et imaginatif.
vocabulaire de l ielts
Sommaire de l'article

La forme, pour choisir un vocabulaire mariant richesse, simplicité et polyvalence

Commençons par la forme, et plus précisément par les mots et expressions de liaison, ces “connecteurs” souvent sous-utilisés mais qui en réalité se maîtrisent relativement facilement. Ils vous aideront à ajouter à la fois une structure et une finesse dans les parties d’expression orale et écrite.

Ces tournures sont aussi très polyvalentes, s’adaptant à n’importe quel sujet. C’est une chose très utile pour l’IELT, où les épreuves en expression orale et écrite présentent une large gamme de thèmes difficiles à anticiper. Elles suivent également notre idée clé dans le choix du vocabulaire, étant à la fois simples à utiliser mais démontrant en même temps une richesse lexicale.

Les pièges à éviter

Il faut absolument la traduction simplissime entre le français et l’anglais. Mieux vaut s’appuyer sur des ressources en ligne présentant les différentes nuances des mots via des traductions réelles, des sites comme www.linguee.com ou des dictionnaires en ligne comme www.reverso.net sont indispensables, aussi bien que des livres tels que E-mail English qui dédient des chapitres entiers dédiés aux mots de liaison.

En termes d’apprentissage, apprendre une simple liste de mots en entier est risqué, d’autant plus que certains mots se ressemblent et sont faciles à mélanger (ex. however et moreover). 

Divisez les mots par catégorie

La clé ici est de diviser les mots de liaison par catégories : les mots exprimant une opposition (although, however, whereas, etc.), ou bien une idée supplémentaire (in addition, moreover, besides, etc.). 

Il faut aussi mémoriser quelques phrases simples et riches en mots de liaison afin de pouvoir les réutiliser dans d’autres contextes, ce qui vous aidera également à retenir le positionnement du mot au sein d’une phrase (en début, au milieu, ou à la fin).

Par exemple : 

“I speak English. In addition, I have a good level in Spanish and German.” 

Ça reste simple, mais l’utilisation de “in addition” rajoute de la richesse à votre discours.

À l’instar de ces mots de liaison, des mots et des phrases pour argumenter, débattre, et montrer votre accord ou désaccord avec tel ou tel point de vue vous aideront à donner de la forme et de structurer vos textes et discours tout en restant simple et clair.

De nombreuses phrases existent, vous pourrez ainsi en apprendre plusieurs et éviter une répétition des mêmes phrases (“I think”, “I agree”), ce qui vous démarquera de la concurrence sans dévier de notre idée de base (richesse, simplicité, et polyvalence). 

La encore, une division en catégories facilite la tâche :

  • des mots exprimant votre point de vue : in my opinion, to my mind, as far as I’m concerned
  • ou bien des mots pour montrer son accord : I agree, I share this view, I agree to some extent

Le fond

La grande variété de sujets présentés au cours de l’IELTS, et surtout dans les parties expressions écrite et orale, rend l’apprentissage d’un vocabulaire exhaustif quasi-impossible. 

Néanmoins, certaines catégories de vocabulaire reviennent souvent. Nous vous en montrerons les plus pertinentes. Comme pour les mots cités dans la partie précédente, vous pouvez vous faciliter la tâche en créant des sous-catégories : thèmes professionnels, loisirs, thèmes personnels, etc. 

Les exercices les plus fréquents

Ci-dessous sont énumérés les sujets et les types d’exercice les plus fréquents, et dont vous devez impérativement vous imprégner du vocabulaire :

  • Au début de l’épreuve d’expression orale, des questions “bateau” concernant vos études, vos centres d’intérêt, etc. Ici, rien de bien compliqué, vous pouvez anticiper et préparer des phrases clés dans ces domaines, tout en faisant attention au registre, c’est-à-dire au niveau de langage. Simplicité ne signifie pas une familiarité excessive du style “I’m gonna”, “it was so awesome”, etc ;
  • L’analyse d’une graphique ou des statistiques, tâches qui peuvent paraître compliquées mais que l’on peut rendre plus aisé en apprenant les mots et phrases à utiliser dans ces domaines. Par exemple, des expressions pour décrire une augmentation ou diminution (increase ; decrease ; rise ; fall ; drop) ;
  • Des mots pour nuancer (slightly ; sharply ; dramatically).

Pas de mystère pour le côté “comment faire” : en plus des ressources en ligne citées ci-dessus, lisez des articles, cherchez vous-même des graphiques en ligne via Google images et tentez de les décrire et de les analyser.

Encore une fois, choisissez un vocabulaire qui met en évidence vos connaissances et la richesse de ce lexique polyvalent, dans un registre correct, sans pour autant tenter des tournures sophistiquées qui n’ajoutent rien au sens de votre discours.

Les sujets récurrents

La même procédure s’applique pour ces thèmes qui reviennent souvent dans les quatre parties de l’épreuve, et qui peuvent également être divisés en sous-catégories.

  • Le monde professionnel ;
  • Les ressources humaines ;
  • Les réunions ;
  • Les voyages d’affaires ;
  • Les procédures de recrutement et de licenciement, etc. La encore, entraînez-vous en conditions réelles : faites un exercice d’entretien d’embauche avec un camarade, énumérant vos qualités et lacunes.
  • Le monde du média ;
  • La publicité ;
  • Le marketing ;
  • Les télécommunications.
  • Le monde de la finance ;
  • La fiscalité ;
  • Les salaires ;
  • Les banques.

Quelle que soit la catégorie, gardez en tête notre philosophie de base : la richesse lexicale mariée à la simplicité et la polyvalence.

Pour l’ensemble des catégories citées dans cette deuxième partie de l’article, appuyez-vous sur les références en ligne – en termes de vocabulaire pur et dur sont www.linguee.comwww.reverso.net, ou bien www.wordreference.com. S’ajoutent à celles-ci des sites spécialisés dans le IELTS, tel que Caravelle Academy, ou bien des sites non spécialisés dans le IELTS mais qui fournissent des listes de vocabulaire intéressantes dans le domaine, tels que www.wallstreetenglish.com.

À propos de l'auteur

le succes des admissions en un clic

Obtenir un score élevé à l’IELTS, c’est possible !

Faites appel à nos experts pour vous accompagner dans la préparation du test !

Vous avez aimé cet article ? Découvrez nos autres archives sur le sujet

IELTS UKVI

IELTS UKVI : ce qu’il faut savoir

Vous souhaitez travailler ou étudier au Royaume-Uni ? Depuis le Brexit, les Européens doivent faire une demande de visa et prouver qu’ils possèdent un niveau d’anglais suffisant en fournissant les résultats d’un test standardisé, c’est-à-dire d’un Secure English Language Test (SELT) tel que dénommé par le gouvernement britannique. L’IELTS for UKVI peut être alors le test qu’il vous faut !

ielts speaking

IELTS Speaking : les astuces clés

L’expression orale de l’IELTS (“Speaking”) comporte trois parties d’une difficulté croissante. Grammaire, vocabulaire, prononciation, aisance, un travail méthodique vous sera clé pour éviter les erreurs et gagner un maximum de points. Voici nos conseils pour réussir cette épreuve.